Maquillage, Mon Journal
Laisser un commentaire

Make-up Revolution

Illustration - A Piece of Glam

Ce matin, coupure d’eau, mauvais temps et aucun rendez-vous en perspective… Alors ça vous dit un petit débat métaphysique ?

Noooon ! Ne partez pas !! Je vais parler maquillage… Enfin, révolution du maquillage. Ou plutôt comment j’ai appris à me maquiller sans me maquiller.

Je m’explique (attention, confidences). Ça fait 157 jours que j’ai réussi l’exploit d’éviter la case « base / fond de teint / poudre libre / fard à paupières (clair) / trait de khôl / re-fard à paupières (sombre) / mascara / contour lèvres / re-poudre libre / rouge à lèvres / re-poudre libre / fard à joues » avant d’aller courir les boutiques de luxe à bord de ma Slk acheter ma baguette de pain. 

Je sais que ça n’a pas trop l’air absurde dit comme ça, d’autant plus que je continue à le faire pour sortir le soir. Mais il faut tenir compte de mes antécédents : je n’ai jamais mis un pied dehors sans me faire ravaler la façade depuis la première fois que j’ai écrasé le rouge Chanel de ma mère sur la joue ! (puisque je n’en suis plus à une confidence près, allez, je le dis, c’est auprès de moi qu’Anna Piaggi a fait ses premières armes)

Alors vous voyez un peu la révolution ?

Bon, bien sûr, je ne vous cache pas que pendant cette période, j’ai aussi connu des moments de faiblesse. Certains matins, je n’ai pas pu lutter contre ce pinceau étranger qui me barbouillait de Skin Illusion, ni contre ce bouton, là, en haut, à gauche, qui ne pouvait refuser l’appel de mon Skinflash. Même mon mascara a continué à faire de la résistance (bon le mascara, ça ne compte pas, hein ?). Mais avec l’été, j’étais bien déterminée à donner des vacances à ma peau !

Puis il y a eu ce jour où, dans le miroir d’une cabine d’essayage, je me suis trouvée nez-à-nez avec une tête d’endive qui me dévisageait avec suspicion. Ce teint grisâtre (beurk), ce bouton, toujours là, en haut, à gauche (brrrrr), ces cernes qui ont déclaré la guerre à mes joues (pffff)… Ce jour-là, les foudres de la honte se sont abattues sur moi. Même mes lunettes anti-déshonneur sur le nez n’y pouvaient plus rien.

Ni une ni deux, j’ai googlisé en rentrant chez moi tout ce qui pouvait sublimer une peau en trois coups de pinceau, les jours de grande flemme et de grandes chaleurs (on est bien d’accord, il était hors de question de récidiver et de céder à l’appel du fond de teint). J’ai même eu un débat très enrichissant (et tout aussi métaphysique que ce post) avec une copine qui jurait vivre tous les matins des moments orgasmiques avec sa BB cream.

Seul problème, les BB crèmes n’ont toujours pas déferlé sur mon caillou et je n’avais pas l’intention d’attendre 157 jours supplémentaires avant de connaître, moi aussi, des poussées d’extase devant ma glace !

C’est donc comme ça que j’ai cédé (complètement par hasard) à la crème teintée minérale de Caudalie. J’en applique une noisette sur ma crème de jour, je me poudre légèrement par-dessus et termine par une touche de mascara. Depuis, je me balade avec un miroir dans la poche tellement mon teint a l’air tout frais et tellement je ne me lasse pas de l’admirer. A la fin de la journée, ma peau est toujours nickel et ma zone T ne se transforme pas en sapin de Noël (à condition bien sûr de se repoudrer en milieu de journée).

Les filles, je vous le dit, comme c’est parti, ce n’est plus une révolution, mais un printemps du make-up que je suis en train de vivre !

・・・

On schedule this morning: water cut, bad weather and no appointment. So how about having a metaphysical debate?

Noooo! Don’t leave!! I’m going to talk about make-up. Well, about make-up revolution. I mean about the day I learned how to make up my face without make-up.

Let me explain (confidences upcoming). It’s been 157 days that I haven’t gone through my « concealer / loose powder / eyeshadow (bright) / kohl / re-eyeshadow (dark) / mascara / lip pencil / re-loose powder / lipstick / re-loose powder / blush » routine before going out in my Slk car to shop in fancy boutiques to buy cupcakes.

Ok, it doesn’t sound that absurd, knowing that I still put make-up on when I hang out in the night. But you must take into account my background. I mean, I’ve never left my home without a facelift since the first time I tried on my cheek my mother’s Chanel lipstick! (and since we’re talking about secrets, yes, there was a time when I was Anna Piaggi’s mentor)

Do you understand now why am I talking about revolution?

Of course, I won’t deny that during this period, I also had moments of weakness. Some mornings, I couldn’t fight against this brush that wanted to smear my face with some Skin Illusion, nor against this spot, there on the top left of my face, who couldn’t refuse the call of my Skinflash. Even my mascara couldn’t give up the fight (ok mascara doesn’t count… does it?). But with summer, I was determined to give some rest to my skin!

Then came the day when, in the mirror of a fitting room, I came eyeball to eyeball with a washed out face staring at me in a suspicious way. This grayish complexion (yuck), this spot still there on the top left of my face (brrrrr), those circles that are taking over my cheeks (pffff)… That day, I just wanted to dig a hole and crawl in. Even my sunglasses of shame couldn’t do anything for me.

Once I got back home, I googlized every single thing that would allow me to effortlessly lighten my complexion on lazy and hot days (of course, concealer was out of the question). I even had a very constructive (and metaphysical… just like this post) debate  with a friend of mine who swore that she had an orgasmic moment with her BB cream every morning.

But we still don’t have those creams here and I wasn’t planning to wait 157 more days to reach ecstasy in front of my mirror !

So this is how I surrendered (by accident) to Caudalie’s Mineral Tinted Cream. I apply it on my day cream, I put some loose powder on and just end with a touch of mascara. Since then, I walk around with a mirror in my pocket because my complexion seems so fresh and I’m never tired of admiring it. At the end of the day, my skin is still perfect and my T-zone doesn’t look like a christmas tree (of course provided that you powder your face in the middle of the day).

Girls, believe me, the revolution I am experiencing is turning into a make-up spring!

Envie de rejoindre la discussion ? C'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s