Du pull et des questions

A Piece of Glam, Pull Zara

Dès que j’ai goûté à la première vague de froid, je me suis empressée de me jeter sur tout ce qui peut s’apparenter, de près ou de loin, à un gros pull.

Peu importe si le modèle ressemble à du fait maison (ne rigolez pas, il y a quelques années ma mère m’a offert un top en tricot plus vieux que moi ; je le porte encore de temps en temps et il n’a pas bougé d’un poil), si la laine gratte ou si mes yeux s’injectent de sang au contact du mohair. JE PRENDS TOUT pourvu que je sois au chaud !

Et pourtant, si vous m’aviez connue avant que je ne quitte Paris… Plutôt crever d’une pneumonie que de céder à l’allure bibendum.

Mais le matraquage des magazines mode étant terriblement efficace sur moi – en même temps, je suis capable de m’engouffrer derrière une tendance avec beaucoup d’aisance à partir du moment où elle sait réveiller en moi l’envie de dépenser -, voilà que mes envies modesques ont clairement glissé du côté obscur.

Côté obscur parce que… et voilà où je veux en venir : je suis invitée jeudi soir à une soirée d’inauguration et en lisant sur le carton d’invitation “dress code : tenue de soirée”… Je me suis aperçue que, dans mon élan “hiver cozy et bien au chaud”, je me suis dangereusement laissée aller à la facilité… à en oublier l’essentiel : rester chic, même par 0° !

Je sais qu’avec les matières qu’on fait aujourd’hui et les salles souvent surchauffées, on n’est plus obligées de sacrifier un poumon sur l’autel de l’élégance, mais je pense au trajet que je vais devoir faire entre la voiture et la salle (surchauffée ???) et j’en frissonne d’angoisse (ne me regardez pas comme ça, mon pauvre corps tropicalisé ne suit plus).

Alors, je me penche sur quatre options :

#1 Je refuse l’invitation et cours pleurer dans ma chambre parce que, de toutes manières, je n’ai rien de chaud à me mettre. (Trop facile et déjà-vu je vous l’accorde)

#2 J’accepte l’invitation et je cours m’acheter ce qu’il faut demain matin. (Mais mon compte bancaire étant en berne en ce moment, on oublie)

#3 J’accepte l’invitation, je me contente de ce que j’ai – il paraît que le champagne, ça réchauffe – et je serre les dents entre la voiture et la salle. (Vu qu’il y a peu de chance que le top model que je suis croise le chemin d’un fan ou d’un paparazzi, ça ne devrait pas être long)

#4 J’accepte l’invitation et je me la joue I’m so Fashion! Et je m’habille comme je veux ! en me pointant en gros pull parce que le mix pull en mohair + pantalon en cuir + escarpins très hauts, ça peut carrément le faire. (Mais vu que je n’ai pas de pantalon en cuir et que mon compte bancaire est en berne, on en revient au point 2. Alors on oublie).

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas, j’ai encore 24 heures pour répondre à l’invitation. Sinon, vous qui avez plus d’expérience que moi en la matière ? Comment faites-vous pour rester chic en hiver sans claquer des dents ?


 

As soon as cold arrived here, I threw myself on whatever every pullover I found on my way.

Regardless of whether it looks like it’s homemade (don’t laugh at me, a few years ago, my mother gave me one that was older than me, I still wear it from time to time and it didn’t fade), if the wool itches  or my eyes turn red because of the mohair. I TAKE THEM ALL as long as it can keep me warm!

I wish you knew me before I left Paris… I’d rather die than look like a Bibendum.

But magazines’ hype works so good on me – well, I’m able to rush behind a trend very easily, – therefore my fashion desires have clearly slipped to the dark side.

Dark side because… And this is where I want to get. I’m invited Thursday night to a cocktail and when I read on the invitation “dress code: formal”, I realized that while I was tracking for the “perfect cozy winter”, I forgot my classics: how to stay classy even by 0°!

I know that that today we no longer need to sacrifice a lung to be elegant since rooms are often overheated and thank to some warm fabrics, but I think about myself crossing the street to get from the car to the reception and I shiver with anxiety.

So I’m now looking into four options:

#1 I refuse the invitation and spend the evening crying in my room because, anyway, I have nothing warm to wear. (To easy, I agree)

#2 I accept the invitation and go buy myself something tomorrow morning. (But since my bank account is a little empty at the moment, forget about it)

#3 I accept the invitation, I just wear whatever I have – I heard champagne stimulates -, and I grit my teeth between my car and the reception room. (Since there’s little chance that I, supper mode, bump into a fan or a paparazzi, it shouldn’t be long)

#4 I accept the invitation, I play it I’m so Fashion! And I wear whatever I want! , and I wear a huge mohair pull over, because it might look awesome when mixed with leather pants and very high heels. (But since I don’t have leather pants and my back account is currently broken, this gets us back to point #2. So forget about it)

If you have other ideas, feel free to share, I still have 24 hours to respond. Otherwise, since you have more experience than me, how do you stay stylish in winter?

26 thoughts on “Du pull et des questions

  1. Je pense que c'est ce que je vais finalement choisir : faire appel à ma tenue “SOS-j'ai-rien-à-me-mettre” ;)
    Pour les pulls, j'ai l'impression que le matraquage des magazines a marché sur tout le monde cette saison. Ou alors on a enfin compris qu'il fallait bien se couvrir ^_^

  2. moi j'ai deja entamé l'achat de gros pull ( en plsu je en sais pas pourquoi, j'ai laissé pratiquement tous mes pulls à Madagascar !

Add your comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.