La question du Copyright

 

Tsk tsk, je vous rassure, je ne vais pas parler droit et réglementation. Mais pour avoir souvent été touchée par ce problème, c’est un sujet qui me tient à cœur et, aussi délicat soit-il, j’aimerais l’aborder avec vous aujourd’hui.Lorsque j’ai lancé mon blog, je voulais avant tout écrire, partager, passer du bon temps et faire de la photo. L’idée même d’être lue par autant de personnes ne m’avait jamais effleuré l’esprit. Celle de voir mes photos atterrir sur d’autres pages (sans mon autorisation)(et d’en être affectée)… encore moins.

Franchement, qui voudrait des photos d’une petite blogueuse alors que de superbes clichés de photographes hypra talentueux fourmillaient sur le net ?

À l’époque, j’avais une approche très différente de la photographie. Celle que le numérique et les réseaux sociaux ont fini par nous imposer comme une norme. Le concept même de la photographie s’était banalisé et dématérialisé à un tel point que la photo n’était plus qu’un moyen d’expression fait pour circuler et être partagé de manière quasi instantanée, le plus rapidement possible, avec le plus grand nombre de personnes. L’auteur n’était plus celle ou celui qui a appuyé sur le déclencheur, mais tous ceux qui ont “déniché” la bonne photo sur le net et qui se sont chargés de la relayer auprès de leur communauté. Je partage donc j’y contribue.

Puis un jour, Instagram a décidé de mettre ses conditions d’utilisation à jour en s’accordant le droit de vendre les photos de ses utilisateurs sans leur accord et l’Auteur a repris toute sa place dans le débat. La question du copyright a été soulevée.
Ajouter à cela vos retours de plus en plus positifs, puis les demandes de plus en plus sérieuses que je commençais à recevoir…

Toutes ces choses, mises bout à bout, m’ont permis de me rendre compte que mon travail avait finalement une certaine valeur et que la photo pouvait être un métier à part entière, et pas forcément réservé à quelques happy few.

J’ai alors décidé de m’investir encore plus dans ma passion, physiquement, moralement, mais aussi financièrement. Et c’est à partir de là que j’ai commencé à remettre en question ma vision des choses, mon regard sur la (et mes) photo(s) était en train de changer.

Tout ça pour vous dire qu’au terme de trois années d’évolution et de réflexion, j’ai compris que derrière chaque photo se cache une personne, du temps et souvent beaucoup d’énergie. En se servant dans son portfolio ou son blog sans lui demander l’autorisation ou sans la mentionner (voire en supprimant sa signature)(ça sent le vécu, n’est-ce pas?), on s’approprie un travail et une créativité qui ne nous appartiennent pas. Pire, on peut contribuer au “buzz” d’un cliché tout en privant son auteur de ce fameux quart d’heure de célébrité (s’il tend vers ça, bien entendu).

Je vous l’accorde, certains peuvent y voir une forme de compliment : on vous prend une photo parce qu’on apprécie votre travail ! D’ailleurs on m’a dit un jour qu’à partir du moment où on partage son travail en ligne, on s’expose et on doit accepter l’idée qu’elles finiront par nous échapper un jour où l’autre. La rançon de la gloire.

Soit. C’est un avis qui se tient et que je peux comprendre… mais j’ai beaucoup de mal à l’accepter, autant pour moi que pour les autres.

Et vous alors ? J’aimerais vraiment avoir votre avis sur la question. Est-ce qu’une photo doit nécessairement être libre de droit à partir du moment où son auteur choisit de la publier en ligne ? Avez-vous déjà été confrontés à ce “problème” ? Si oui, lorsque vous tombez sur l’une de vos photos sur d’autres pages, quelle est votre réaction ? Le débat est ouvert !

39 thoughts on “La question du Copyright

  1. Je t'en prie Isabelle !
    Je pense, comme le dis Anne-Charlotte plus bas, que c'est l'argument le plus facile et stupide. De quoi gâcher le plaisir de partager avec les autres sur internet…
    Pour ce qui est de ton frère, sache qu'il a des recours s'il peut prouver que la photo est de lui, une photo volée pour publication, c'est de la contrefaçon.

  2. Je pense que les choses ont pris de telles proportions aujourd'hui et tellement de photos circulent sans leur auteur qu'il est de plus en plus difficile de faire marche arrière. Maintenant moyennant du chocolat et du liquide, je pense que tu pourras obtenir quelques pardons ;)

  3. Je pense que les gens qui cautionnent ce genre de choses sont des personnes qui n'ont jamais rien crées eux mêmes. Le monde à deux temps. Ceux qui travaillent et ceux qui en profitent et qui ne se remettent jamais en question. Et l'argument ” t'avais qu'a pas le mettre sur internet ” est le plus stupide. Demain je viendrais t'arracher ton collier : t'avais qu'a pas le mettre dehors. Misère.

    http://www.unefillederable.com

  4. et bien je suis tous à fait d'accord avec toi. J'avais posté une photo sur facebook, et dans l'heure qui a suivi en passant par hasard sur le nom d'une personne qui l'avait liké, j'ai vu qu'il l'avait mise en photo couverture.. J'ai ralé et nommé le gars en lui disant qu'il pourrait au moins mettre ses sources et me le demander .. Il n'a pas bougé, un autre s'est chargé de me dire ce que tu as dit : que à partir du moment où je postais mes photos, j'acceptais qu'elles soient réutilisées.. et que je devrais en être fière .. bref, .. mais bien plus grave, mon frere est photographe et un jour il est tombé sur une de ses photos utilisées sur un propectus d'une administration régionale .. bien sur publié sans son accord .. alors la fraude est partout et c'est bien dommage … très bon article en tout cas .. merci

  5. Ouh là, vaste sujet… je t'avoue que je suis moi-même assez mal à l'aise avec ça parce que je compile dans mes moodboards des photos dont je ne connais pas l'auteur… et ça me gêne! Je voudrais bien pouvoir tous les citer, malheureusement retrouver chacun relève de l'impossible, avec le flot d'images non identifiées qui circulent. Je garde donc toujours du liquide et des chocolats chez moi pour soudoyer les auteurs mécontents. Nan, je rigole, chers auteurs. Je ne garde que ma bonne foi et ma volonté de vous rendre tout le crédit de votre travail.

  6. D'autant que ce n'est pas compliqué lorsqu'on a la possibilité de connaître l'origine de la photo et le nom de son auteur. Mais ce n'est apparemment pas une évidence pour tout le monde.
    Bises,

  7. Comme toi, je refuse de “défigurer” mes photos avec une grosses signature au milieu. Alors je reste sur quelque chose de très discret pour le moment, mais ça ne suffit malheureusement pas à dissuader.
    Sinon, j'ai essayé d'installer le code dont tu me parles, mais il interdit tous les clics droit sur mon blog et je n'ai malheureusement pas trouvé le moyen de ne l'appliquer qu'aux photos :/

  8. La moindre des choses quand on prend une photo sur un blog c'est de mettre un lien, et en plus d'avertir la personne. Mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas et je le déplore.
    Bises

  9. Je dois avouer que cela me gêne également, je viens de m'en faire piquer et je dois dire que cela me laisse sans voix
    Tu as raison de pousser un coup de gueule
    Bisous

  10. C'est un vaste sujet d'autant plus difficile à traiter à l'heure où Internet est sensé être “libre”. Je pense toutefois rejoindre ton avis, l'énergie déployée dans un projet créatif mérite au moins qu'on la nomme.

  11. J'ai réfléchi plusieurs fois à ce sujet de part le théme de mon blog.
    Comme toi, cela m'agace de voir que certaines de mes photos sont récupérées. Je le vois dans les stats, certains de mes visiteurs arrivent sur le blog via Google Images … certes ça gonfle mes stats, mais je me dis que derriere il y a des personnes qui doivent récupérer certaines photos.. Pour l'instant, je ne sais pas comment le combattre. Je me refuse à mettre ma signature sur chaque photo,je trouve que cela les gache. J'ai juste interdit le clic droit il suffit d'ajouter du code dans ton template blogger ( si tu veux , je peux te le transmettre ;)).

  12. Hello Elisa ! Merci pour ton commentaire et pour ton compliment qui me touche énormément :)
    C'est vrai qu'à l'époque de cette annonce, Instagram a fait scandale et a perdu beaucoup d'utilisateurs. Lorsque les réseaux sociaux donnent cet exemple, il ne faut pas s'étonner de voir les gens penser qu'il est tout à fait normal de se servir dans la page d'un photographe ou d'un blogueur et de s'approprier ses photos (en la retouchant, effaçant la signature, etc.)…
    Belle soirée à toi,

Add your comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.