Beauté, Philosofilles, Photos
37 commentaires

Pile poil(s) !

Elle, magazines, A Piece of Glam

J’ai récemment ouvert un Elle qui traînait dans une salle d’attente et voilà sur quoi je tombe : une photo de la série « Natural Beauty » de Ben Hopper et un dossier entièrement consacré à la dictature du poil.

Une dictature qui va dans les deux sens, entendons-nous, qu’il s’agisse de celle du lisse à tout prix ou du naturel plus qu’assumé.

Un tas de choses s’est alors bousculé dans ma tête…

Comme la photo postée par Madonna sur son compte Instagram, un bras levé dévoilant une aisselle bien velue parce que « Long hair don’t care ».

Ou Cameron Diaz faisant l’apologie du buisson fourni parce que c’est aussi mystérieux, sensuel et sexy qu’un rideau de boudoir.

Ou encore Gwyneth Paltrow confiant à Ellen Degeneres (entre deux gloussements complices) être plutôt adepte de l’épilation 70s. Si vous voyez ce qu’elle veut dire (re-gloussement complice).

Puis la femme que je suis et qui mène un éternel combat contre les poils depuis 30 ans s’est alors demandé si, en plein mois de juillet et à l’approche de l’épreuve du premier maillot de bain de l’année, un acte militant aussi audacieux et aux conséquences parfois souvent désastreuses (je ne vous fais pas de dessin, hein ?) était bien raisonnable et, surtout, envisageable…

Bien sûr (et comme toujours), le débat est ouvert !


 

I recently opened an Elle magazine and guess what I came across? A photo from Ben Hopper’s « Natural Beauty » project and a whole paper dedicated to the hairs issue.

An issue that goes in both directions actually, whether you’re addicted to the « no-hair » or to something more… « natural », if you see what I mean.

Once I read the whole article, many things tumbled out in my head…

Like the photo posted by Madonna on her Instagram account, an arm raised and revealing a hairy armpit because « Long hair don’t care ».

Or Cameron Diaz defending her opinion about pubic hair because it’s as mysterious, sensual and sexy than a lovely boudoir curtain.

And like Gwyneth Paltrow revealing to Ellen Degeneres that she works a Seventies vibe. If you see what she means.

Then the woman in me who has been struggling against hairs for 30 years now wondered whether this bold (yet disastrous)(I don’t need to spell it out, right?) militant act was really rational and appropriate in the middle of July?

Of course (and as always), the debate is open!

__
Photo : Manal – A Piece of Glam 

37 commentaires

  1. C'est vrai que ça doit rester le choix de chacun, mais pour ma part, je ne pourrais pas. J'ai toujours tendance à associer ça avec une mauvaise hygiène ^_^
    Bises !

  2. Ça me fait sourire, parce qu'on est toutes passées par là ! Ce moment fatidique où on supplie notre mère de bien vouloir nous montrer comment se servir de sa cire et où on essuie des « NON ! pas avant 18 ans ! » ^_^
    Bises à toi Nathalie !

  3. On est toutes (et tous) un peu (beaucoup) conditionnés ! Je ne suis pas non plus adepte de la boule de bowling, mais ce qui dépasse, je ne peux pas, c'est une question de dignité ^_^

  4. Sans pour autant aller à la chasse du moindre petit poil, je pense comme toi qu'il y a un juste milieu ;)
    Bisous Isa !

  5. Une histoire inéstethetique . Dans certains pays ( Slovakie – Sarayevo ) j 'ai été surpris par l'abondance des poils chez les femmes qui ne s'épilaient point: c'est un signe de fertilité. un

    Maintenant de là à presenter des poils qui ne rajoute à la photo q'un coté FETISH pas trop f

  6. C'est tellement embêtant de se raser tout le temps… Mais je ne suis pas prête à laisser tout pousser ! Je ne suis pas non plus du genre à traquer le moindre millimètre de poils. D'ailleurs, ma peau sous les aisselles n'est jamais ultra net :/ Sinon je devrais le faire tous les jours et ça m'irrite beaucoup trop. Je devrais peut-être songer à l'épilation au laser. Mais ce n'est pas le sujet !
    ça ne me choque pas de voir des femmes « poilues » en fait, mais sur moi non :D
    Bisous!

  7. Arf c'est vrai que cette dictature du poil est rageante, d'autant plus qu'elle concerne surtout les femmes… Pour la plupart, des hommes velus c'est virils mais pour les femmes le petit poil qui dépasse est dégoûtant. C'est dingue quand même, moi ce qui me choque surtout dans cette détestation du poil, c'est le refus d'admettre que la femme est un être naturel qui transpire, a des poils, qui non ne sent pas la rose au réveil et peut avoir la diarrhée. Du coup je fais attention à mon épilation mais si quelques poils dépassent, OSEF ! je suis un être humain ! ;)

  8. ça me fait penser aux vitrines American Apparel il y a quelques mois qui faisaient le buzz outre-manche sur cette tendance (http://next.liberation.fr/mode/2014/01/17/american-apparel-avec-du-poil-autour_973596), bon et bien là son PDG vient d'être limogé…sa politique commerciale et sa com n'ont pas l'air de plaire à tout le monde, bref moi je suis évidemment pour chacun sa vie chacun ses poils chacun ses choix, merci 20/20 vive la France! …
    perso je suis pour l'équilibre, ni trop, ni trop peu!
    La bise (poilue?) ;)
    Em

  9. Même pas en rêve pour moi! Je trouve cela débile ce soi-disant retour aux sources et à la liberté de la femme; Oui, parce que les hommes, eux, pourquoi auraient-ils le droit aux poils et pas nous? Ben parce que c'est moche sur une femme, tout simplement! Les actrices ou stars américaines qui en font l'apologie sont d'ailleurs très souvent has-been. Ceci explique cela. Mais tu as bien fait d'ouvrir le débat. Bon week-end Manal.

  10. Impossible de ne pas ratiboiser le buisson en été, le persil qui dépasse du maillot, ce n'est définitivement pas possible, pour moi, en tout cas ;-) bisous ma belle

  11. Bon, je sais que je suis incapable d'y arriver, par contre je ne dis rien, je suis juste stupéfaite par ce retour « au source »
    Bisous ma belle

  12. Chacun est libre de vivre avec ses poils. Je dois être conditionné car j'avoue ne pas être un fan des poils.
    Bises

  13. Hahaha ! En tout cas, j'adore la manière dont tu amènes le sujet ici… Oui, j'avais vu aussi les pages que tu cites.
    Écoute… pour ma part, je me revois encore, jeune ado, suppliant ma mère d'accepter que je m'épile (les jambes, hein ! Après, le reste, en public, je vais habilement éviter n'en parler. ;) ). Dur combat entre ma Mummy et moi… alors cela me ferait rire, bien des années plus tard, de revenir en arrière. Mais sinon, tout me va chez les autres. A chacun sa façon de « vivre » ses poils ! ;) ^^ (Encore heureux…)
    Bises & bon WE !

  14. Franchement question maillot, chacune son truc même si, et ça n'engage que moi, je comprends mieux les extrémistes de la forêt amazonienne que les extrémistes de la boule de bowling. La gamine prépubère, j'ai un peu de mal à piger! Quant aux dreadlocks aux aisselles ou aux tresses sur les gambettes, là, j'avoue, je préférerais me raser au couteau à beurre que de les regarder pousser. C'est foutu, je suis conditionnée.

  15. Aïe…Libre à chacun de faire ce qu'il veut, mais rien que pour des questions de confort personnel, je ne pourrais pas me laisser pousser des poils comme ça.

  16. Oh non perso je ne pourrais pas garder des poils comme ça, d'abord sous les bras je transpire pas mal donc ça resterait imbibé dedans je te raconte pas et puis je rase mes jambes même si je ne me mets pas en robe et rarement en maillot c'est plutôt là un côté esthétique pour moi! Je ne vais pourtant pas à la chasse aux poils avec loupe et pince à épiler mais même si on perd du temps et de l'argent je ne les laisserait pousser pour rien au monde, beurk!!! Bizous

Envie de rejoindre la discussion ? C'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s