Le 501 Vintage

Le 501 Vintage

Vous vous souvenez, il y a presque un an (déjà ! Je n’en reviens pas !), je vous parlais de la réédition revisitée du mythique Levi’s 501. À l’époque, dans ma quête de l’authentique, j’avais jeté mon dévolu sur ce modèle qui, je vous l’accorde, n’avait plus du 501 que le nom, mais je m’étais promis de dénicher un vrai modèle vintage.
Continue reading “Le 501 Vintage”

L’histoire de ce jean blanc

L’histoire de ce jean blanc

Je vous épargnerai l’histoire de ma quête du jean blanc parfait. Comment j’ai craqué sur celui-ci juste avant de venir parce que il me faisait des *** de fesses sa coupe était à tomber à la renverse. Comment il était carrément trop long pour moi mais que je me suis promis de le faire retoucher. Comment l’été est passé sans qu’il ait pu mettre le moindre bouton dehors. Comment j’ai fini par prendre une paire de ciseaux et tailler dedans (parce que, de toutes manières, je n’aurai pas le temps de le faire retoucher avant 2064) et le porter tel quel… Continue reading “L’histoire de ce jean blanc”

Take A Look At My Boyfriend

Wrangler Bill Boyfriend Jean
Deux scoops dans le monde de la blogosphère cette semaine.
Le premier : je poste un look. Oui, enfin, des jambes quoi, mais LOOKÉE !


Le deuxième… accrochez-vous… la slim addict que je suis a enfin accepté de se trouver un Boyfriend ! Et, croyez-moi, ce n’était pas gagné d’avance. Attention, je ne suis pas en train de remettre en question ma bonne volonté, on est d’accord. D’ailleurs à force d’en avoir vu et revu dans les magazines et sur les blogs, et au bout de quelques siècles de réflexion, l’idée a eu le temps de bien mûrir.

Mais, sur un caillou où le vocabulaire fashion se limite souvent à short, top et Havaïanas, allez trouver un “Boy… quoi ? – Vous savez, le jean genre chéri je te pique ton pantalon parce que les miens sont tous au lavage euh, j’ai des jeans baggy si vous voulez…” (c’est d’ailleurs comme ça que j’ai appris que le concept ‘baggy’ existait encore)

Bref, un jour et par le plus grand des hasards, je suis tombée sur une boutique qui bradait ses anciennes collections de jeans. Après deux heures en cabine à me demander jusqu’où j’étais prête à aller et à essayer d’étouffer mon sex appeal, j’ai fini par me laisser convaincre par le Bill slim de Wrangler.

Mais le plus gros du travail reste à faire : persuader mon autre boyfriend que cette “chose” – qui me fait (je cite) “des fesses bizarres et des cuisses de crevette” – peut être hypra féminine, sans compter que c’est ce que mon dressing a accueilli de plus confortable à ce jour, et quand on a goûté au “fashionable & comfy”, c’est foutu !

Alors je compte sur vous pour lui dire ce que vous en pensez (bien entendu, je lui transmettrai vos compliments réflexions ;))

・・・

I have two scoops for you this week.

The first one: I’m posting a look. Ok, I mean my legs, but they’re not naked!


The second one: I finally found myself a Boyfriend after years of addiction to slim cuts! And it wasn’t an easy bet. Of course I’m not challenging my good will. It took me ages to get convinced by the idea, but I really wanted to buy those jeans.

The thing is that, here, fashion is usually only about shorts, tops and Havaianas, so how could I find a “Boy… what? You know, this ‘honey I need your jeans because mine are all dirty’ cut – oh, I have some baggy cuts if you like…” (this is how I found out that “baggies” still existed)

Anyway, one day, I came across a store that was selling some old collections. After I spent two hours in the fitting room trying to figure out how far I was able to go and showing no mercy to my sex appeal, I finally chose Wrangler’s Bill slim boyfriend. 

But now the bulk of the work is to be done: I have to convince my other boyfriend that this “thing” – which makes my (I’m quoting) “butt look strange and my legs look like a bag of bones” – can be very feminine, not to mention that it’s the most comfortable outfit my closet has ever welcomed, and once you’ve tried a fashionable and comfy thing, you can’t climb down.

So I count on you to tell him what you think about it (of course, I will pass on your compliments comments ;))

Le short en ville

Short en ville

Hier matin, un article paru sur Elle.fr m’a interpelée… Street style : elles osent le short en ville !

Personnellement, je dis OUI, parce qu’un short en ville, c’est s’exposer en assumant son potentiel séduction ! Oui, mais… à deux conditions : 
#1 Eviter la grande chemise à fleurs, les chaussettes hautes et les crocs. Les crocs, c’est sexy sur le perron de l’Elysée aux côtés de Roselyne Bachelot, un point c’est tout !
#2 Avoir des jambes zéro défaut. Je ne parle pas forcément de jambes à la Gisele Bündchen (restons réalistes !), mais de jambes fermes et bien faites, sans cicatrices, boutons, vergetures ou autres injustices de mère nature.
#3 (oui j’ai dit deux conditions, mais j’en ai une troisième pour la route) La longueur du short ne doit  tout de même pas frôler l’indécence (surtout à un âge où on commence à vous appeler “Madame”…)
Le short que je préfère, c’est celui qu’on taille dans un bon vieux jean (vous avez d’ailleurs dû apercevoir le mien dans mon billet sur mes bottes à franges). Et ce que j’aime le plus, c’est l’idée des poches qui dépassent légèrement le bas du short. C’est tendance depuis un bon moment, mais, je ne me lasse pas de le voir (bien) porté. Avec une chemise de mec (je vous parlerai un jour de mon obsession pour la garde-robe de mon homme) et des sandales à talons pour bündcheniser les jambes, ultra-féminiser l’ensemble et rappeler que, non, je n’ai pas l’intention de passer l’après-midi dans un bac à sable.
Maintenant, tout ça, c’est bien raisonnable le soir (lorsque la luminosité devient plus indulgente avec mes jambes) ou la journée, au bord de l’eau. Mais, en ville, en ville (genre pour prendre le métro à Paris) ? Je ne sais… Vous oseriez le short en ville, vous? 
Wearing shorts in town 

Yesterday morning, an article of Elle.fr left me a bit puzzled… Street style : they wear shorts in town

Well, I’d say YES, because wearing shorts in town means that you’re able to expose yourself and embrace your attractiveness. Yes, but… under two conditions:

#1 No large flowered shirt, no socks and no crocs. 

#2 Shorts are nice on perfect legs. I’m not necessarily talking about Gisele Bündchen’s legs (come on, let’s stay realistic!), but firm and well-shaped legs with no scars, pimples, stretch marks or any other injustices of mother nature.

#3 (I said two conditions, but I got a third one for the road) The length of the shorts must not be indecent (especially at an age when people start calling you “Madam”…)

Those I like the most are the ones we cut in an old bluejeans (you might have seen mine in my post on my fringe cowboy boots). And I like the idea of leaving the ​​pockets visible. This trend isn’t a new one, but I didn’t get tired of it. I’d put it together with my boyfriend’s shirt (I’ll tell you one day about my obsession with my boyfriend’s wardrobe) and high-heeled sandals to bündchenise my legs,  bring a feminine touch to the whole outfit and make people understand that I’m not spending the afternoon playing in the sandbox.

Now, this might be nice in the evening (when light is more indulgent with my legs) or during the day on the beach. But wearing shorts in town (like for taking the metro in Paris) ? I do not know… Would you easily go for it?