Chic, la plage !

Chic à la plage
Je sais que ce n’est pas bien de vous narguer en parlant soleil et plage en plein mois de février et que là, maintenant, tout de suite, vous commencez à peine à préparer l’arrivée du printemps. Mais, ici, la météo est une vraie catastrophe : pas de froid, pas de neige, même pas une petite bruine, juste comme ça pour la forme. 

Du coup, j’ai passé ma journée de dimanche sur un transat (THE événement du semestre)(j’ai beau vivre à cinq mètres de l’eau, je n’ai jamais le temps d’en profiter vraiment) et, là, j’ai compris une chose : à la plage, il existe deux sortes de femmes…

Celles qui, comme moi, doivent relever leurs cheveux dans un chignon ultra wet look pour ne pas avoir à affronter la honte de la rafale de vent ; qui, malgré trois couches d’indice 100, doivent disparaître sous un immense parasol sous peine de finir en langoustes grillées et panées dans le sable ; qui ne résistent jamais trop longtemps à l’appel du plouf… et qui finissent avec un smoky inversé alors qu’elles étaient sûres de s’être bien débarrassées de leur mascara la veille !

Puis il y a Laura qui s’avance vers vous d’un pas léger, sourire aux lèvres en vous donnant l’impression qu’à la plage, il est tellement facile d’être belle et hâlée juste comme il faut, d’offrir ses boucles au vent et… de garder son rouge à lèvres et son crayon noir bien en place.

Personnellement, je n’ai jamais osé me maquiller à la plage, ni même par petites touches (souvenez-vous, le mascara de la veille). Alors je me demande si je ne pourrais pas, de temps en temps, me réconcilier avec le waterproof ? C’est l’ennemi juré de mes cils, mais je suis prête à sauter le pas si vous me dites qu’on peut démaquiller ces choses-là sans y laisser une paupière. Alors est-ce que vous connaissez des produits que je pourrais tester et qui sauraient faire face aux ploufs les plus dévastateurs?

D’ailleurs, est-ce que vous vous maquillez à la plage ? Si non, quels sont vos “petits trucs” pour rester chics en lézardant sur un transat ?

・・・

I know I shouldn’t be taunting you by talking about the sun and the beach in the middle of February and that, right now, you’re just starting to prepare for spring. But the weather is a disaster here: no cold, no snow, not even a drizzle, just to pretend we’re in winter.

So, last Sunday, I spent my day on a deckchair (THE event of the semester)(although I live at two steps from the waterfront, I never have time to really enjoy it) and, there, I realized there are two types of women on the beach…


Those who, just like me, have to keep their hair perfectly tied to avoid the embarrassing gusts of wind ; who, despite ten layers of sunscreen must disappear under a huge umbrella otherwise they might end up like a (sand) breaded grilled lobster ; who cannot resist too long to the call of a splash in the water… and who end up with a reverse smokey eye – while they were sure they removed their mascara well the night before !

And then, there’s Laura, who walks at a light pace and makes you feel like it’s so easy to be beautiful and well tanned, to offer a wavy hairstyle to the wind, and… to make a makeup survive a day at the beach.

Personally, I’ve never dared to wear makeup on the beach (remember, mascara leftovers). So I say to myself why not trying some waterproof products from time to time? They are the enemies of my eyelashes, but I’ll be ready to make the plunge it you tell me I can remove those things without loosing an eyelid. So do you know any good waterproof makeup which can face the more damaging splashes?

And by the way, do YOU wear makeup on the beach? Otherwise, what are your secrets to stay chic on a deckchair?

Lazy Sunday


Un dimanche électoral, oui, mais un dimanche doux et langoureux avant tout !

Et, ce dimanche, c’était grand soleil ; raison supplémentaire de s’offrir un bel après-midi entre amis pour attendre les résultats sans vraiment y penser, sur un transat, en trempant les lèvres dans un verre de vin blanc. (loin de manquer à mon devoir de citoyenne, je précise qu’avec le décalage horaire, nous votons les samedis… inutile donc les dimanches de faire dans le politiquement correct, n’est-ce pas ?).

C’est au Palm Beach que je vous emmène cette fois. Un restaurant plage aux allures de bar lounge à mi-chemin entre la Caraïbe, la France et l’Asie. J’aime cet endroit parce qu’on s’y sent bien et qu’on peut y manger raffiné ou façon snack-bar avant de se détendre dans l’espace boutique/massage (toutefois dépouillé à en devenir presque inconsistant à mon goût).

Ce jour-là, le restaurant organisait deux animations, un défilé plage et une séance de Zumba en plein air (bon allez, mea culpa ! après l’émincé de bœuf sauce teriyaki et l’Irish coffee glacé, l’appel du transat a été trop fort et je n’ai pas eu le courage de me jeter à l’eau).Mais avouez que si je m’étais laissée tenter par la Zumba, je serais passée à côté du repérage du jour : cette capeline blanche agrémentée d’un ruban zébré et le vernis à ongles bleu pop, pile dans la tendance de la saison !