Mes propres sachets de thé

Marco Polo de Mariage Frères

Donnez-moi du bon thé à mon réveil et je vous déplace des montagnes ! (oui, bon, des collinettes)

Je prépare en ce moment mon prochain week-end (ultra-)prolongé, ma valise n’est pas encore prête, mais mes petits sachets de thé, eux, si.

D’accord, ça fait un peu petite mamie dit comme ça, mais depuis que je suis rentrée en Métropole et que j’ai enfin retrouvé le plaisir de boire du (vrai !) thé, je ne suis pas prête de revenir en arrière. Et comme je suis toujours déçue par ceux qu’on nous sert dans les hôtels, j’ai pris la décision de voyager dorénavant avec mes propres sachets.

Je me souviens combien je me moquais d’une ancienne collègue qui me disait faire pareil… vous pensez qu’un petit mea culpa s’impose ?

・・・

Give me some good tea in the morning and I can move mountains! (okay, let’s say tiny hills)


I’m now preparing my next (very-)long weekend, I still don’t know what I’m taking with me appart from my small tea bags.

Okay, I sound like an old lady here, but I’m finally able to drink (real!) tea since I’m back in France and I won’t give up this pleasure again. And as I’m always disappointed by the tea they serve us at the hotels, I decided to travel with my own tea bags from now on.

I remember I used to laugh at one my former colleagues because she had the same habit… Do you think I should send her my apologies?

Lemon ‘n’ Zest

Bon, pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, je suis une toxithéinomane. Je vous explique. C’est, comment vous dire ? une sorte d’addiction, de culte voué à Sa Saintethé. Elle vous domine, tient entre ses mains votre réveil et le reste de votre journée, et si par malheur vous manquez à votre cérémonie matinale, pauvres malheureux, vous ne répondez plus de vos actes ! 
Vous arrivez à visualiser la chose ? Pourtant, je vous assure, j’ai thésté toutes les cures possibles et imaginables. Même le yoga n’y pourra rien (bon, allez, j’avoue ! le grand écart une jambe au sol, la deuxième nouée autour du cou, ce n’est pas trop… ma tasse de thé).
Alors le jour où j’ai compris qu’il était inutile de lutter contre ses défauts (d’ailleurs qui a dit que j’avais des défauts, hein ?), j’ai décidé de rehausser ma tasse de thé d’un zeste d’humour (et, là, je vous avoue que je n’y suis pour rien puisque c’est mon boyfriend adoré qui a déniché ce petit infuseur vitaminé).
Vous le trouvez comment mon petit lemon ? 

For those who don’t know it yet, I’m a teaholic. Let me put it this way: it’s like… well, a kind of addiction, a worship of his Majestea. This addiction dominates you, holds your whole day in her hands and if you miss your morning ritual, you can no longer control yourself!

Do you see what I mean? Yet, I have teasted everything to get rid of this addiction. Even Yoga would be useless (ok, I must admit that leaving a leg on the floor and binding the second one around my neck is not… my cup of tea).

This is why, the day I realized it was useless to struggle against our failings (who said I have failings?), I decided to put some zest to my tea (another confession here: this was my boyfriend’s idea since he found this cute punchy-colored tea brewer).

Do you like my little lemon?